in

Classification des équipements capitaux

La classification des équipements capitaux est menée conjointement par la maintenance multi-métiers et la production. Elle permet de classer les équipements capitaux selon des critères afin de définir une stratégie de maintenance.

Méthodologie :

La criticité d’un équipement est un facteur important dans le choix de sa stratégie de maintenance. En effet, ce facteur procure l’indication nécessaire pour associer l’approche et la sévérité des recommandations de maintenance optimale.

À partir de la liste établie des équipements constituant l’arborescence complète d’une installation donnée, les fiabilistes mécaniciens, électriciens et instrumentiste, accompagnés du chef d’atelier production identifient les équipements capitaux. Une criticité sera par la suite attribuée à chaque équipement capital tenant compte de son importance dans la chaine de production. Le niveau de criticité de chaque équipement capital sera défini moyennant une évaluation multicritères et une résolution par matrice de criticité décrite dans la suite de ce document. Le résultat sera une catégorisation des équipements de l’atelier comme suit :

CriticitéImpact d’une défaillanceNiveau de fiabilitéDocumentationGestion des PDR
AA (majeur ou vital)La défaillance cause une perte direct et conséquente de production ou génère un risque fort sur la sécurité des personnes, des biens ou sur l’environnement (arrêt général ou arrêt de plusieurs unités de production simultanément)Très haut niveau de fiabilité. La panne n’est pas tolérée (même si l’équipement peut être redondant)Documentation constructeur détaillée et dossier machine implémenté au niveau de la GMAOPièces de rechange systématiquement disponible et prête à l’emploi. Des sous-ensemble peuvent être préparés et prêts comme rechange
A (critique)La défaillance cause une perte direct ou indirect et conséquente de production ou génère un risque fort sur la sécurité des personnes, des biens ou sur l’environnement (arrêt prolongé d’une ligne de production)Très haut niveau de fiabilité. La panne n’est pas tolérée (même si l’équipement peut être redondant)Documentation constructeur détaillée et dossier machine implémenté au niveau de la GMAOPièces de rechange systématiquement disponible et prête à l’emploi. Des sous-ensemble peuvent être préparés et prêts comme rechange
B (moyennement critiqueLa défaillance cause une perte direct ou indirect et de courte durée de production ou génère un risque faible sur la sécurité des personnes, des biens ou sur l’environnement (arrêt prolongé d’une ligne de production)Panne peut être tolérée. Le plan de maintenance ne doit pas prévenir toutes les défaillancesDocumentation allégée (documentation constructeur par exemple)Pièces de rechange systématiquement disponible et prête à l’emploi
C (usage jusqu’à défaillance)La défaillance n’affecte pas la production ou la sécurité des biens, des personnes et de l’environnement.Maintenu selon un cadre minimum d’entretienDocumentation allégée (Document constructeur par exemple)Pièces de rechange de première nécessité

Criticité des équipements capitaux

 Calcul des critères de criticité

Les composantes relatives aux critères de la probabilité sont sommées. Il en est de même pour les composantes relatives à la conséquence (se référer à l’annexe 1 pour le score de chaque critère)

  • Probabilité = Complexité + Fréquence de défaillance
  • Conséquence = sécurité + production + Coût de réparation

Les deux composantes chiffrées sont combinées selon la matrice suivante pour obtenir une criticité à affecter à chaque équipement capital. FO02ST-FI-01-OI doit être utilisé pour calculer la criticité de chaque équipement capital. Le résultat est reporté au niveau du FO01ST-FI-01-OI au niveau de la colonne criticité.

Matrice criticité

Stratégie de maintenance des sous-équipements adaptée à chaque classe d’équipements

La stratégie de maintenance appliquée à chaque sous-équipement maintenable appartiendra à une des catégories suivantes :

  • Maintenance préventive systématiques
  • Maintenance conditionnelle
  • Maintenance corrective

Le type de maintenance sélectionné pour le sous-équipement maintenable dépendra de la criticité définie précédemment et de son appartenance à un groupe d’équipements (famille).

La maintenance conditionnelle et préventive sont systématiquement appliquées aux équipements de classe AA et A.

La maintenance préventive peut s’appliquer également aux équipements de classe B et C.

La maintenance corrective est appliquée aux équipements de classe B et C.

Il est à noter que même si l’équipement est de classe B ou C, un minimum d’entretien doit être appliqué selon les opérations NILS (nettoyage, inspection, lubrification et serrage).

Toutefois, il revient au fiabiliste de personnaliser la stratégie de maintenance tenant compte des contraintes et particularités de chaque site.

La sélection du type de maintenance est représentée dans le logigramme suivant.

CriticitéType de maintenanceTravaux potentiels de maintenance
Classe AA et AMaintenance conditionnelle et systématique de haut niveau avec périodicité courtesTravaux complémentaire de monitoring en ligne (vibrations, analyse d’huile, thermographie, …)
Classe BMaintenance systématique allégée et utilisation de la maintenance conditionnelle si son coût et abordableTechniques d’inspection  et de contrôle visuelle ou de surveillance simplifiée dans les principales unités
Classe CTravaux de maintenance et d’inspection de baseLubrification, nettoyage, serrage

Stratégie de maintenance appliquée aux sous-équipements maintenables

Cotation025710
Niveau de conséquence  
Environnement, sécurité du personnel et des équipementsAucun impactEquipement qui entraine le fonctionnement en mode dégradé par rapport à l’environnement, la sécurité des biens et des personnesEquipement dont la défaillance entraine des conséquences qui ont un impact limité sur l’environnement ou sur la sécurité des personnes et des biensEquipement dont la défaillance entraîne des conséquences considérables sur l’environnement ou sur la sécurité des personnes et des biensEquipement dont la défaillance entraîne la violation d’une loi ou réglementation sur l’environnement ou sur la sécurité des personnes
ProductionAucun impactEquipement qui arrête une ligne de production mais dispose d’une réserve pour pouvoir redémarrerEquipement qui arrête une ligne de production sans possibilité de redémarrer avec un équipement de réserveEquipement dont la défaillance entraine l’arrêt de plusieurs lignes de productionEquipement dont la défaillance entraine un arrêt de toute l’usine
Temps d’arrêtinf ou égal à  2h>2h>8h> 24h>36h
Coût de réparationInf ou égal à 10000 DH>10000 DH> 100000>500000>10000000
Niveau de probabilité
Fréqeuce de défaillanceLes défaillances sont rares, elle surviennent moins d’une fois par  3 ansLes défaillances sont rares, elle surviennent moins d’une fois par anLes défaillances sont occasionnelles, elles surviennent une fois entre 3 mois et 12 moisLes défaillances surviennent une fois tous les 3 moisles défaillances sont fréquences, elles surviennent une dois par mois
Complexité de l’équipementConception simple, bonne maintenabilité, réparation facileConception simple, faible maintenabilité, réparation facileConception complexe, bonne maintenabilité,  réparation par ressources localesConception complexe nécessitant expertise externeRéparation impossible, nécessite changement de tout l’équipement capital
Méthodologie de calcul de la criticité

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

maintenance arborescence des installation

Le Découpage et La Définition de L’Arborescence Des Installations

élaboration d'un plan de maintenance

Elaboration du plan de maintenance